Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Comtesse du Forez

Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts

2 Novembre 2016 , Rédigé par La Comtesse Du Forez Publié dans #Montbrison42600

http://www.legildefrance.com/portfolio-item/environnement/

http://www.legildefrance.com/portfolio-item/environnement/

A Montbrison, s'il y a un haut lieu, c'est bien la Colline que beaucoup de Montbrisonnais nomment aussi le Calvaire.

Cette cheminée basaltique, reste d'un cône volcanique, a d'ailleurs peut-être donné son nom à la ville : Mont-bresou, la montagne "ébresée", en "breses", c'est-à-dire en miettes… 

vue de Montbrison à la fin du Moyen Age, extrait de L'armorial de Revel (vers 1450) Bibliothèque nationale de France

vue de Montbrison à la fin du Moyen Age, extrait de L'armorial de Revel (vers 1450) Bibliothèque nationale de France

Visible de presque tous les points de la ville ce calvaire a été dressé en bois sur le faîte de la butte à l'emplacement de l'ancien château des comtes de Forez. Au début du 19e siècle, Jean-Baptiste d'AIlard fit transporter, à ses frais, d'énormes quantités de terre et entreprit d'importants travaux de terrassement et de nivellement pour aménager le sommet de la butte en parc boisé. Il y fit aménager un chemin de croix avec les stations, trois très grandes croix et une grotte figurant le sépulcre.   Cet ensemble monumental a été laissé à l'abandon pendant plusieurs dizaines années et la végétation a repris ses droits. Le projet de la municipalité d'aménagement en parc avec accès plus facile est en cours de réalisation. Il offrira une belle promenade aux Montbrisonnais et aux touristes. Cet espace attrayant est l'un des mieux choisis pour découvrir un vaste panorama tant sur le mont d'Uzore qui étire son échine au nord que sur les toits de tuiles d'où émergent des tours hexagonales abritant les escaliers à vis des maisons Renaissance et les clochers de la ville.

Visible de presque tous les points de la ville ce calvaire a été dressé en bois sur le faîte de la butte à l'emplacement de l'ancien château des comtes de Forez. Au début du 19e siècle, Jean-Baptiste d'AIlard fit transporter, à ses frais, d'énormes quantités de terre et entreprit d'importants travaux de terrassement et de nivellement pour aménager le sommet de la butte en parc boisé. Il y fit aménager un chemin de croix avec les stations, trois très grandes croix et une grotte figurant le sépulcre. Cet ensemble monumental a été laissé à l'abandon pendant plusieurs dizaines années et la végétation a repris ses droits. Le projet de la municipalité d'aménagement en parc avec accès plus facile est en cours de réalisation. Il offrira une belle promenade aux Montbrisonnais et aux touristes. Cet espace attrayant est l'un des mieux choisis pour découvrir un vaste panorama tant sur le mont d'Uzore qui étire son échine au nord que sur les toits de tuiles d'où émergent des tours hexagonales abritant les escaliers à vis des maisons Renaissance et les clochers de la ville.

Le premier château féodal de Montbrison est construit par le Comte Artaud V en 1076. Le château de Montbrison occupait le sommet de la butte basaltique (aujourd'hui le calvaire), au-dessus de la rivière du Vizézy. Le château comtal surveillait le passage du Grand Chemin de Forez.

Il fut construit par les comtes de Lyon et de Forez et devient leur établissement principal, sous Guy II de Forez, quand Lyonnais et Forez se sont séparés définitivement. Le château possédait alors au moyen-Age un donjon, une tour et un rempart dont la seule porte se trouvait au pied de la Tour de la Barrière, seule vestige visible de nos jours car la porte a disparue.  

Peu à peu, la ville s'étend au-dessous du château et il faut alors construire un deuxième rempart en 1428, pendant la Guerre de Cent Ans pour protéger la ville. Au XIIIème siècle puis à nouveau au cours du XVème siècle. En 10 ans la ville est close d'une enceinte de 46 tours et 7 portes. ce dernier rempart en ruine sera rasé" au XIXème siècle pour aérer la ville. 

C'est sous le règne d'Henri IV, à la fin des Guerres de Religion, que le château est détruit et démantelé en 1596.

 

 

Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le chemin du Calvaire passe devant l'ancien couvent des visitations qui fut construit en 1643 avec les pierres du château Comtal démantelé. La chapelle ST-Marie qui fut érigée pour prolonger le couvent a été transformée en tribunal à la révolution.

Le chemin du Calvaire passe devant l'ancien couvent des visitations qui fut construit en 1643 avec les pierres du château Comtal démantelé. La chapelle ST-Marie qui fut érigée pour prolonger le couvent a été transformée en tribunal à la révolution.

vue sur le dôme du tribunal

vue sur le dôme du tribunal

Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
vue sur le Pic de St-Romain

vue sur le Pic de St-Romain

Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
vue sur "La Collégiale Notre Dame d'Espérance"

vue sur "La Collégiale Notre Dame d'Espérance"

Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
vue sur Notre Dame

vue sur Notre Dame

Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
vue sur les toits de la Caisse d'Epargne

vue sur les toits de la Caisse d'Epargne

vue sur le château de mon enfance "La Tuilière" (voir l'article sur "La Tuilière" catégorie château 42)

vue sur le château de mon enfance "La Tuilière" (voir l'article sur "La Tuilière" catégorie château 42)

vue sur le dôme du tribunal

vue sur le dôme du tribunal

vue sur la chapelle de l’école Saint Charles qui s'appelle "La Chapelle Saint-Marie-Madeleine"

vue sur la chapelle de l’école Saint Charles qui s'appelle "La Chapelle Saint-Marie-Madeleine"

le toit de l'ancien couvent des visitations; plus de 30 religieuses en 1789.  Ces religieuses issues de familles nobles ou bourgeoises sont chargées de l'éducation des filles.

le toit de l'ancien couvent des visitations; plus de 30 religieuses en 1789. Ces religieuses issues de familles nobles ou bourgeoises sont chargées de l'éducation des filles.

Vue sur la Tour de la Barrière

Vue sur la Tour de la Barrière

vue sur l'Eglise St-Pierre

vue sur l'Eglise St-Pierre

Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Croix du Christ

Croix du Christ

Croix des Larrons

Croix des Larrons

Croix des Larrons

Croix des Larrons

Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
vue sur le Cinéma de Montbrison

vue sur le Cinéma de Montbrison

vue sur les vestiges du château Comtal

vue sur les vestiges du château Comtal

Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Soubassement des murs du château

Soubassement des murs du château

Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Les Ursulines furent installées en 1628 et se nomme maintenant le collège Victor-de-Laprade

Les Ursulines furent installées en 1628 et se nomme maintenant le collège Victor-de-Laprade

Le Collège VICTOR DE LAPRADE se situe dans la partie haute de la ville, dans l'espace compris entre les deux enceintes qui entouraient le château comtal aujourd'hui détruit. Il occupe les bâtiments de l'ancien couvent des Ursulines créé au début du XVIIème siècle à l'instigation d'une famille noble de MONTBRISON, Ies CHAPUIS DE VILETTE dont la fille Marie âgée de dix-huit ans devint la fondatrice du couvent en Mai 1628. Elle mourut trois ans plus tard et fut inhumée dans la chapelle.Les religieuses Ursulines qui lui succédèrent se consacrèrent principalement à l'éducation des jeunes filles de la région forézienne. L'établissement connut très vite une grande prospérité. Les religieuses firent construire une chapelle ouvrant sur un cloître ainsi que des dépendances autour desquelles furent aménagées de vastes terrasses ombragées d'où le regard dominait la ville et toute la plaine du Forez.Mais au XVlllème siècle, le Grand Couvent, comme on l'appelait autrefois, dut faire face à des difficultés qui lentement dégradèrent la vie monastique. Accablées par les taxes, affaiblies par les ennuis causés par l'incendie de 1735 qui ravagea une partie du couvent, engagées dans de longs procès, les Grandes Ursules se défendirent avec opiniâtreté.

Le Collège VICTOR DE LAPRADE se situe dans la partie haute de la ville, dans l'espace compris entre les deux enceintes qui entouraient le château comtal aujourd'hui détruit. Il occupe les bâtiments de l'ancien couvent des Ursulines créé au début du XVIIème siècle à l'instigation d'une famille noble de MONTBRISON, Ies CHAPUIS DE VILETTE dont la fille Marie âgée de dix-huit ans devint la fondatrice du couvent en Mai 1628. Elle mourut trois ans plus tard et fut inhumée dans la chapelle.Les religieuses Ursulines qui lui succédèrent se consacrèrent principalement à l'éducation des jeunes filles de la région forézienne. L'établissement connut très vite une grande prospérité. Les religieuses firent construire une chapelle ouvrant sur un cloître ainsi que des dépendances autour desquelles furent aménagées de vastes terrasses ombragées d'où le regard dominait la ville et toute la plaine du Forez.Mais au XVlllème siècle, le Grand Couvent, comme on l'appelait autrefois, dut faire face à des difficultés qui lentement dégradèrent la vie monastique. Accablées par les taxes, affaiblies par les ennuis causés par l'incendie de 1735 qui ravagea une partie du couvent, engagées dans de longs procès, les Grandes Ursules se défendirent avec opiniâtreté.

A la Révolution française, en 1790, toute vie religieuse cessa. Les Ursulines furent expulsées, les bâtiments du couvent, ainsi que leurs terrasses et jardins furent confisqués au profit de la Nation. Ils connurent alors des affectations très diverses: magasin national, entrepôt de charbon, caserne de gendarmerie. En 1807, la ville de MONTBRISON, souhaitant ouvrir une école secondaire, obtint par décret impérial, signé par Napoléon 1er à FRIEDLAND, le droit d'installer un collège dans les bâtiments laissés vacants après le départ des gendarmes. La destinée de ce collège ne fut pas brillante : après une période de prospérité, il connut un déclin qui conduisit à sa fermeture en 1815. Réouvert en 1818, son effectif ne dépassait pas les 15 élèves en 1821 lorsque la ville décida de le fermer définitivement.

A la Révolution française, en 1790, toute vie religieuse cessa. Les Ursulines furent expulsées, les bâtiments du couvent, ainsi que leurs terrasses et jardins furent confisqués au profit de la Nation. Ils connurent alors des affectations très diverses: magasin national, entrepôt de charbon, caserne de gendarmerie. En 1807, la ville de MONTBRISON, souhaitant ouvrir une école secondaire, obtint par décret impérial, signé par Napoléon 1er à FRIEDLAND, le droit d'installer un collège dans les bâtiments laissés vacants après le départ des gendarmes. La destinée de ce collège ne fut pas brillante : après une période de prospérité, il connut un déclin qui conduisit à sa fermeture en 1815. Réouvert en 1818, son effectif ne dépassait pas les 15 élèves en 1821 lorsque la ville décida de le fermer définitivement.

Quelques années plus tard, la municipalité s'adressa à l'autorité diocésaine afin de créer à MONTBRISON une école ecclésiastique secondaire. L'archeveché de LYON accepta. Le 8 septembre 1824, les clefs de l'ancien couvent étaient remises à M. BAROU, vicaire général. Le Petit Séminaire de Montbrison était né. A partir de cette date, la maison prospère. L'effectif des élèves ne cesse de s’accroître et l'ancien couvent s'embellit peu à peu au cours de nombreux chantiers de restauration entrepris par des supérieurs dynamiques. En 1907, au moment de la séparation de l'Eglise et de l'Etat, le Petit Séminaire prit le nom d’institution VICTOR DE LAPRADE, en l'honneur du poète académicien né à Montbrison.

Quelques années plus tard, la municipalité s'adressa à l'autorité diocésaine afin de créer à MONTBRISON une école ecclésiastique secondaire. L'archeveché de LYON accepta. Le 8 septembre 1824, les clefs de l'ancien couvent étaient remises à M. BAROU, vicaire général. Le Petit Séminaire de Montbrison était né. A partir de cette date, la maison prospère. L'effectif des élèves ne cesse de s’accroître et l'ancien couvent s'embellit peu à peu au cours de nombreux chantiers de restauration entrepris par des supérieurs dynamiques. En 1907, au moment de la séparation de l'Eglise et de l'Etat, le Petit Séminaire prit le nom d’institution VICTOR DE LAPRADE, en l'honneur du poète académicien né à Montbrison.

au coeur de la cour du Collège Victor De Laparade

au coeur de la cour du Collège Victor De Laparade

Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
je reprends mon chemin et repars en direction du couvent des visitations (tribunal) pour longer l'autre côté des remparts du Calvaire

je reprends mon chemin et repars en direction du couvent des visitations (tribunal) pour longer l'autre côté des remparts du Calvaire

le couvent des Visitandines qui date de 1643  (actuel palais de justice) et plus loin dans la rue c'est l'ancienne prison devenu Centre Musical

le couvent des Visitandines qui date de 1643 (actuel palais de justice) et plus loin dans la rue c'est l'ancienne prison devenu Centre Musical

Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
ancienne prison de Montbrison (abrite aujourd'hui le centre musical de Montbrison)

ancienne prison de Montbrison (abrite aujourd'hui le centre musical de Montbrison)

Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Centre Musical (ancienne prison)

Centre Musical (ancienne prison)

Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
en haut des remparts

en haut des remparts

Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
vue sur l'ancien couvent des visitendines

vue sur l'ancien couvent des visitendines

Le couvent de la Visitation fut fondé en 1643 en pleine période de disette.

Le couvent de la Visitation fut fondé en 1643 en pleine période de disette.

Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts
Le quartier du Calvaire, le couvent de la Visitation et les remparts

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article